Les datacenters tentent de lutter contre la chaleur

23 août 2018

Après six semaines d’ensoleillement et de fortes températures, j’ai réfléchi à la performance des installations de refroidissement de nos centres de données et au fait qu’à ce jour nous n’avions rencontré aucun problème cet été. Le lendemain, cependant, l’un de nos climatiseurs a indiqué qu’il avait beaucoup souffert des conditions extrêmes de chaleur persistante. Heureusement, nous avons conçu nos systèmes pour qu'ils soient totalement redondants et notre équipe, qui était sur place immédiatement, a gardé son sang-froid et a fait un excellent travail pour résoudre l'incident.

Dans le passé, les choses étaient différentes. Lorsque nous avons ouvert notre centre de données, il y a plus de 15 ans, nous avons été confrontés à des problèmes dès que le temps était au beau fixe. Cela était souvent dû à un entretien insuffisant, par exemple lorsque les générateurs de refroidissement situés sur le toit se sont obstrués avec du pollen. Depuis cet incident, nous avons effectué des travaux de maintenance supplémentaires chaque printemps pour éliminer le pollen. Par temps très chaud, nous avons dû faire face à des systèmes défaillants, ce qui était particulièrement problématique lorsqu'un deuxième site était également affecté. Bien que cela ait été très frustrant, cela nous a appris que nous devions aborder le problème du refroidissement différemment.

La pratique rend parfait, alors lorsque nous avons fait de nouveaux investissements, nous avons pris en compte le fait que les toits deviennent particulièrement chauds en été, par exemple, générant ainsi plus de chaleur à l'intérieur des centres de données. Nos nouveaux centres de données ont donc été conçus avec de très grands générateurs de refroidissement sur leurs toits pour leur permettre de faire face aux températures élevées.

Compte tenu de la vague de chaleur qui frappe actuellement notre pays - la deuxième déjà cet été -, nous sommes très heureux d'avoir pris ces décisions. Nous devrons prendre en compte des températures encore plus élevées si le réchauffement climatique se poursuivait. Si le changement climatique crée des problèmes supplémentaires à l'avenir, la conception des centres de données devra être entièrement adaptée pour faire face à ce phénomène.

Dans l'enquête annuelle mondiale sur les centres de données (2018) menée par Uptime Institute auprès de près de 900 opérateurs de centres de données et informaticiens, 46% des personnes interrogées ont déclaré que leurs entreprises ne prenaient pas en charge les perturbations potentielles du changement climatique dans leurs centres de données. Il est conseillé de procéder à la planification en cas de catastrophe et d’urgence dans le contexte d’un plan plus vaste de continuité des opérations et d’urgence. Chez LCL, nous prenons en compte les critères de conception du niveau afin d’accroître l’efficacité opérationnelle et d’améliorer la fiabilité de notre infrastructure essentielle. Nous testons également nos systèmes de sauvegarde une fois par mois en simulant une panne de courant. Les inondations ne se produisent peut-être pas souvent en Belgique, mais des orages (de chaleur) se produisent de temps en temps… Chez LCL, nous sommes préparés à l'évolution rapide des conditions climatiques.

Laurens van Reijen