Sur un marché des données en croissance, vous devrez un jour vous poser la question : mon infrastructure informatique actuelle sera-t-elle encore suffisante d'ici quelques années ? IDC prévoit que le total des données dans le monde passera de 33 zettaoctets cette année à 175 en 2025, soit un taux de croissance annuel composé de 61 %[1]. À ce rythme, il y a des chances que vous deviez revoir vos besoins de stockage sous peu. La question suivante est alors : ce supplément d'espace, faut-il le construire ou l'acheter ? D'après moi, la réponse tient dans l'évaluation de cinq facteurs. Ce sont les paroles de Steve De Craene, CFO chez LCL Data Centers.

Il y a environ un an et demi, un grand client international nous a consulté au sujet des coûts et des avantages de chaque solution d'hébergement de serveurs. Le souci : ils devaient agrandir leur centre de données et pensaient avoir trouvé la solution dans un nouveau site de 140 mètres carrés (une moitié en espace informatique et le reste en stockage), où ils pourraient construire un autre centre de données de A à Z. Mais alors, quel était le souci ? Après avoir demandé un devis et chiffré l'ensemble des coûts - connectivité, refroidissement, électricité, etc. - ils se sont vite rendu compte que la solution proposée était beaucoup trop coûteuse et qu'ils ne pourraient pas la faire approuver en interne. Un tel investissement allait nécessiter l'intervention d'un tiers. C'est alors qu'ils sont venus nous voir.

[1] IDC, the Digitization of the wold, from edge to core

Posez-vous la question
Lorsqu'un client potentiel nous contacte alors qu'il hésite encore entre construire un centre de données interne, agrandir celui qu'il possède déjà ou l'externaliser complètement, je lui pose cinq questions :

  1. Votre centre de données est-il au coeur de votre activité ? Contribue-t-il à votre bénéfice ?
  2. Avez-vous bien cerné l'ensemble des avantages, des inconvénients et des risques de chaque option ?
  3. Pouvez-vous être sûr que vos partenaires ont vos besoins et vos souhaits en tête et y a-t-il des avantages dont vous pourriez facilement bénéficier en externalisant votre centre de données (qualité, connectivité, neutralité CO2, etc.) ?
  4. Avoir l'esprit tranquille, est-ce important pour vous ?
  5. Avez-vous une idée précise des différents coûts associés à chaque option ?

Nous nous penchons ensemble sur la valeur ajoutée du centre de données existant de l'entreprise. Investir dans sa propre salle informatique est-il un choix rentable pour le client ? On peut dire que dans la plupart des cas, ça ne l'est pas. Nous faisons alors un tour d'horizon des avantages et inconvénients d'une solution interne ou externe. Nous évaluons aussi l'importance que le client accorde à la tranquillité d'esprit. Se sent-il en mesure de gérer un centre de données, d'assurer les mises à jour logicielles, d'investir dans le matériel et de régler les soucis de connectivité ainsi que la problématique émergente du pacte vert pour l'Europe et de la neutralité énergétique des centres de données. En général, pas besoin d'aller plus loin pour que le client se fasse une religion. Si son cœur de métier ne comporte pas le stockage de données ou quelque chose d'approchant, la conclusion est toujours la même : mieux vaut externaliser l'ensemble de son infrastructure informatique plutôt que de la construire en interne. Toutefois, le dernier facteur, celui du coût, est souvent décisif, comme dans le cas de ce client venu nous demander conseil.

Comparer les coûts en un instant
Nous avons alors décidé d'esquisser trois scénarios chiffrés. Dans le premier, le client construirait son propre centre de données sur son nouveau site ; dans le deuxième, nous y construirions un centre de données dont nous lui louerions une partie ; et dans le troisième, il louerait de l'espace dans notre site actuel.

Pour comparer les situations et rendre les coûts transparents, j'ai développé un outil build-or-buy. Les entreprises regroupent souvent tous les frais généraux, alors qu'en réalité les frais généraux encourus pour chaque mètre carré d'un centre de données devraient être calculés séparément. De plus, l'investissement de départ et les frais de maintenance d'une bonne salle informatique sur place sont souvent sous-estimés. L'outil couvre l'ensemble des principaux types de coûts et d'investissements : maintenance, alimentation, personnel et autres frais généraux. Sur la base des normes industrielles et de quatre variables d'entreprise (kW, m², ETP et prix du kWh), il suffit de cinq minutes pour avoir une idée de l'impact financier de la construction ou de l'achat de toute une infrastructure informatique pour l'entreprise.

Cette information a convaincu le client : il était à présent clair et évident que construire un centre de données coûterait deux fois plus cher que de louer l'espace de stockage requis chez LCL. Avec cela, il pourrait faire son choix parmi quarante opérateurs différents, et se reposer sur LCL pour tout ce qui concerne son centre de données, y compris en cas de problème. Et nous dans tout cela ? Outre le fait de compter un client satisfait de plus, nous disposons maintenant d'un formidable outil qui calcule, en un instant, l'impact financier d'un centre de données interne ou externe.

 

 

 

Partager sur