Octobre 2016

La Mutualité chrétienne : « Un centre de données solide et bien connecté est crucial pour notre fonctionnement quotidien »

La CM dispose de deux centres de données. La majorité des applications tournent en même temps sur les deux sites. Lorsqu’un incident se produit à un endroit, le système continue donc de fonctionner. Le premier centre de données est situé au siège à Schaarbeek, le deuxième était aussi géré en interne, à un autre emplacement, jusqu’en 2011. « Suite à la fermeture de ce bâtiment, nous nous sommes mis en quête d’un partenaire externe », explique Koen Crabbe, directeur de l’infrastructure ICT à la MC. « Nous souhaitions sélectionner un centre de données belge robuste et bien géré, qui pouvait aussi garantir un bon accès aux données. Chez LCL, on a trouvé un centre de données de pointe, flambant neuf, qui offrait des garanties solides en termes de sécurité. »

Une approche orientée client comme atout
« Un centre de données représente plus qu’une simple technologie, l’humain y joue aussi un rôle important. Nous sommes très satisfaits de la méthode de travail de LCL. Le personnel est compétent et dévoué, et a une approche très personnelle et orientée client. Cela rend la collaboration journalière très aisée », souligne Crabbe.

Nous avons pu nous en rendre compte durant la migration des serveurs vers l’espace client à Diegem. « Ils ont mis à notre disposition un collaborateur LCL qui a mené cette migration à bien. L’ensemble du processus s’est passé sans accrocs, sans que nous ayons ressenti des problèmes de disponibilité et d’accessibilité de nos données. »

Le fait que LCL dispose de centres de données situés à trois emplacements différents, est également un avantage pour la MC : « Si dans le futur nous décidons d’externaliser notre premier centre de données, nous savons que nous pouvons par exemple aisément aller chez LCL à Alost, avec une connexion de données fiable entre les deux sites. Savoir que nous pouvons nous élargir au sein des murs de LCL, permet d’envisager une multitude de scénarios possibles. »

Un traitement des transactions 24h/24 et 7 jours/7
En plus des données confidentielles des 4,5 millions de membres de la MC, les données de tous les ex-membres sont aussi conservées selon des conditions strictes. Cela signifie que les données personnelles d’environ la moitié de la population belge se trouvent sur ces serveurs. Il va de soi que la sécurité de ces données est la préoccupation principale de la MC, et donc de LCL.

En outre, une bonne connectivité est l’une des exigences principales de la MC. La mutualité dispose de plus de 1000 serveurs virtuels qui traitent chaque jour entre 1,5 et 2 millions de transactions, représentant environ 50 millions d’euros de versements par jour. Ces transactions incluent, entre autres, les certificats médicaux, les factures d’hôpitaux et de pharmacies, ainsi que les prestations pour invalidité. Il y a donc d’importants flux de données entre la MC et les hôpitaux, les prestataires de soins, l’INAMI et les Banques Carrefour pour les entreprises et la sécurité sociale.

« Lorsque l’un de nos membres se rend chez le pharmacien, son identité est contrôlée via sa carte d’identité. Dès ce moment, il est connecté avec le système de la MC. S’il est confirmé que cette personne est bien membre de la MC, il paie seulement son dû (le ticket modérateur). Le système, dans son ensemble, doit continuer à fonctionner de manière infaillible, également durant la nuit et le week-end. Nous devons pouvoir nous assurer que nos centres de données et nos connections de données soient opérationnels 24/7 », souligne Crabbe.

La MC comme exemple
Laurens van Reijen, CEO de LCL, est également satisfait de la collaboration avec la MC : “Nous sommes naturellement fiers que la plus grande mutualité du pays nous confie ses centres de données. La MC est l’un des plus grands acteurs de la circulation et du stockage de données en Belgique. Les gens ne s’imaginent pas l’infrastructure ICT qui est nécessaire pour assurer leurs remboursements lorsqu’ils collent une petite étiquette jaune sur leurs certificats médicaux.”

« De plus en plus d’organisations – des entreprises jusqu’aux services publics – ont, suite à l’accroissement de la digitalisation, besoin d’assurer la sécurité de leurs serveurs et de leur réseau 24/7 ”, explique van Reijen. “La MC est, pour ces organisations, un exemple de la manière dont un réseau d’entreprise peut être installé et géré d’une façon professionnelle. »

LCL, votre partenaire en data center outsourcing