Mars 2014

Merci, la NSA!

Vos données sont-elles en sécurité? Grâce au scandale entourant les écoutes de la NSA, de plus en plus de personnes se posent cette question. Et à juste titre !

Nos données augmentent de façon exponentielle. Photos sur votre smartphone, réception et envoi d'emails, sites web visités ou discussions privées... Il s'agit aussi de données, d'informations qui sont toutes enregistrées et sauvegardées par votre fournisseur de service. Des données qui, si vous n'y prenez garde, peuvent tomber dans de mauvaises mains. Songez aux pratiques d'écoutes des services secrets américains (NSA) et britanniques (GCHQ). Des données qui doivent aussi être sauvegardées quelque part.

Les entreprises et les organisations en général travaillent de plus en plus 'in the cloud'. Cela signifie que leurs données sont sauvées sur un serveur qui ne leur appartient pas, et sur lequel elles n'ont donc aucun contrôle.  Si vos données se trouvent dans un cloud 'public', comme chez Microsoft, elles se trouvent sur des racks partagés. Quid de la sécurité ? Il est logique qu'un cloud 'privé', avec des racks particuliers, constitue une solution plus sûre. Stefan Mortelmans, Business Developer Data Centers chez LCL: "De plus en plus d'entreprises optent pour une sauvegarde de leurs données dans un environnement de cloud privé. C'est une tendance que nous observons particulièrement pour les PME. Elles sauvent leurs données sur un serveur cloud, fourni par leur prestataire de service, lequel les sauve à son tour dans un centre de données. Les informations sensibles sont donc rarement placées sur des clouds publics, comme les plateformes ouvertes d'Amazon ou Microsoft. Le risque d'intrusion y est beaucoup trop important."

Mais la question subsiste concernant l'emplacement de vos données. En cas de problèmes, ce sont les lois du pays où sont hébergées vos données qui s'appliquent. C'est donc une bonne chose lorsque le législateur belge vote des mesures qui vous protègent ; si vos données ne se trouvent pas en Belgique, la législation belge ne s'applique pas.

Grâce au scandale de la NSA, les organisations belges se posent de plus en plus la question de la sécurité de leurs données. C'est une bonne chose pour les centres de données belges comme LCL. Un centre de données vous offre une double protection. Votre fournisseur de service et/ou département IT met en place une sécurité. Et LCL assure aussi, en plus, une sécurité. La législation belge est en outre d'application, puisque LCL est une société 100% belge. Par contre, les organisations américaines sont contraintes de fournir les informations si les autorités américaines le réclament. Avec LCL, vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles !    

 

LCL, votre partenaire en data center outsourcing