Un guide de centre de données pour les sociétés cotées: un appel à l'action pour la FSMA?

14 février 2017

Une enquête auprès de sociétés belges cotées commandées par LCL a montré que la sécurité des données n'était pas considérée comme essentielle dans la gouvernance informatique, pas même pour les sociétés cotées.

Un de nos clients, une société de soins de santé, a choisi de travailler avec nous après que leur organisme de contrôle gouvernemental ait déclaré qu'il n'était pas possible de travailler avec un seul centre de données.

En cas de sinistre, vous risquez de perdre absolument toutes vos données. Une fois votre pouvoir coupé, votre entreprise également.

Si vous voulez vraiment être en sécurité, au moins 25 km doivent séparer les deux centres de données.

De plus, les meilleures pratiques imposent de séparer l'environnement de développement des systèmes de production.

Quelles sont les chances que la mentalité actuelle - nous croyons tous que tout ira bien - changera à court terme?

Seule une minorité des entreprises interrogées a déclaré qu’elle envisageait de créer un deuxième centre de données.

2nd dc?

distance between dc's?

Si nous voulons vraiment du changement, il devra être dirigé par l'organisme de contrôle de la bourse: la FSMA.

Donc, dans le meilleur intérêt de nos sociétés belges cotées en bourse, dans l’intérêt de la continuité de leurs activités et de leur emploi, sans parler des actionnaires qui veulent un retour sur leur investissement; La perte de données entraînera presque certainement une dévaluation du capital - nous appelons la FSMA à publier une nouvelle directive pour les sociétés cotées.

Une directive incitant les sociétés cotées à disposer d'un deuxième centre de données et à tester de manière approfondie tous les systèmes de sauvegarde, y compris l'alimentation de secours, ou à se confier à une partie qui le fait à leur place. C’est une douleur dans le bas du dos, mais les gens ne bougeront pas à moins d’être obligés de le faire.