Le décalage vers le bord

24 juillet 2018

Le monde des centres de données évolue parallèlement à l’augmentation constante du volume de données. Les nouvelles technologies telles que l'Internet des objets, la blockchain, la 5G et l'intelligence artificielle requièrent une approche différente. Ces technologies nécessitent une réponse rapide et une analyse en temps réel. Une capacité supplémentaire de traitement et de stockage des données est donc nécessaire très près de la source des données. C’est ce qu’est l’informatique de pointe: stocker, traiter et analyser des données aussi près que possible du point où elles sont générées.

Le déplacement vers le bord signifie un passage vers des centres de données décentralisés. Le transfert de données vers un centre de données en nuage à très grande échelle et centralisé prend parfois trop de temps. Le fait de rapprocher les capacités de calcul et d'analyse du bord réduit le trafic et peut réduire les délais d'aller-retour lors de l'envoi de données pour analyse depuis et vers une plate-forme cloud centralisée. Cela se traduit par une sécurité accrue, une disponibilité améliorée, une confidentialité accrue et une résilience accrue. Chaque ville ou région aura besoin de son propre centre de données, ce qui nécessitera donc beaucoup d'espace supplémentaire.

Le traitement Edge peut augmenter la vitesse du réseau, réduire le temps de latence et résoudre les problèmes de capacité. Les pannes ou encombrements dans les réseaux peuvent causer de graves problèmes pour les machines, les périphériques ou l'expérience utilisateur. Pensez à Pokémon Go: des gens du monde entier se promenaient avec leur smartphone pour tenter de les attraper. Qui aimerait que la connexion s’arrête au moment exact où ils attrapent un rare Pokémon. Il en va de même pour les montres intelligentes: la sortie est nécessaire immédiatement. Vous n’avez donc pas le temps d’envoyer toutes les données au nuage à analyser.

Un autre exemple est celui des voitures autonomes. Ces véhicules autonomes produiront une quantité énorme de données et échangeront des informations entre eux. Si une voiture détecte un nid-de-poule sur la route, elle envoie cette information à la voiture suivante, qui se chargera de la suspension à l'emplacement exact du nid-de-poule. Le traitement de telles données doit se faire en moins d’une microseconde, sinon des accidents se produiront. C’est pourquoi le traitement doit avoir lieu très près du point d’utilisation. La disponibilité est la clé ici.

Le monde des centres de données évolue, mais LCL également. Nous sommes prêts pour le virage vers le bord. Nous sommes connectés dans trois villes belges: Anvers, Alost et Bruxelles. Nos centres de données sont évolutifs et flexibles et disposent de tous les composants nécessaires pour la sécurité, le refroidissement, l'énergie… déjà en place. Nous visons une disponibilité et une fiabilité maximales.