L'appel de réveil de Google

20 août 2015

Malgré le bon sens, les entreprises achètent encore des services cloud en ligne avec une carte de crédit. Google a fait un excellent travail en matière de stratégie de marque - les gens se confient à eux parce qu'ils veulent vraiment croire qu'un aussi grand nom est probablement l'un des meilleurs que vous puissiez obtenir. Ce n'est pas le cas, donc tout le monde le sait.

Jeudi dernier, le centre de données Google de Mons (Bergen) aurait été littéralement frappé par la foudre. Quelques jours plus tard, un rapport d’incident a finalement été publié et cette fois, les clients du nuage Google ont été frappés par la foudre. Apparemment, il n'y a pas de continuité d'activité - les 'systèmes de sauvegarde' ne fonctionnaient pas - pas de reprise après sinistre - il n'y a pas de réplication sur un autre centre de données - bref: rien du tout! Et ils ne sont même pas de Barcelone, pour autant que je savoir Ils ont des piles, mais ils n'ont pas pris le relais, ce qui me laisse penser qu'ils n'ont jamais été correctement testés. C'est comme la sécurité minimale sur laquelle on devrait pouvoir compter. De plus, le rapport de l'incident a pris plusieurs jours à être publié et, comme nous en a été informé un journaliste, il n'y a personne à qui parler. Excellent service, vous ne pensez pas?

Lorsque vous commencez à lire le rapport d'incident, la situation empire encore davantage. C'est vraiment la faute des clients. Les clients ne doivent pas choisir les "instances et disques persistants GCE", mais plutôt les "instantanés GCE et Google Cloud Storage". Le rapport d'incident concernait spécifiquement le "moteur de calcul Google". Donc, en tant que client cloud, vous n’avez pas la protection ou le soi-disant "Google Cloud Storage"? Cela, également, s'accompagne de gros budgets de publicité et d'un site Web élégant vous promettant un paradis dans le nuage: vous acceptez probablement toute responsabilité qui pourrait être estimée de la leur. Quoi qu'il arrive, c'est ton problème.

Un centre de données de niveau 3 signifie réellement que tous les éléments sont "maintenables de manière compétitive". Ainsi, chaque partie de nos centres de données peut être fermée sans influer sur la disponibilité du centre de données. Google n'offre que le niveau 1, ce qui signifie qu'il y a beaucoup moins de sécurité. Ils pourraient se répliquer sur l'un de leurs autres centres de données en vous donnant au moins cela, mais ils ne le font pas. La question est de savoir si cela constituerait une solution suffisante, même s’ils répliquent, car il ya toujours une latence: leurs centres de données sont très distants.

Que l’alimentation soit coupée pendant dix secondes ou un jour, la perte de données est inévitable. Les systèmes de sauvegarde doivent être testés - sinon, on ne peut jamais être sûr qu'ils prennent le relais de manière transparente. Mieux encore que de s’appuyer sur un cloud public américain, c’est faire appel à un fournisseur de cloud belge. Ils sont flexibles, ils travaillent avec des centres de données mieux sécurisés (comme le nôtre) et vos données sont protégées par la loi belge. Certains de nos clients - fournisseurs de cloud computing - sont Combell, Evonet, Nucleus, Proact et RealDolmen. Nous aimons conseiller nos clients des entreprises et des gouvernements et transmettre les pistes à nos clients d'intégration de systèmes et d'infrastructure cloud, qui constituent l'un de nos services supplémentaires. Contactez-moi à tout moment pour discuter de la meilleure solution ou d'une idée innovante pour votre entreprise!

Parce que pour en savoir plus à ce sujet? Consultez notre communiqué de presse:
Article français
Article néerlandais