Guest Blog - Travailler chez LCL, c'est comme: Matthias Borremans, chef de projet installations

3 juillet 2017

Systèmes de refroidissement écologiques

Matthias Borremans est le chef de projet installations de LCL.

Il a rejoint la société il y a près d'un an. En quoi consiste exactement son travail? Et quels projets supervise-t-il?

Matthias raconte tout dans ce blog invité.

«En tant que chef de projet des installations, je suis responsable de la supervision de divers projets chez LCL. Une partie de mon travail consiste à conseiller le management lorsque des technologies ou des topologies doivent être sélectionnées.

En tant que centre de données, nous devons prendre en compte un grand nombre de questions et il est impossible de tout étudier ou de concevoir chaque élément sans faire appel à une aide extérieure. Je travaille donc avec plusieurs sociétés de conseil en ingénierie qui se concentrent sur différents aspects du centre de données.

L'un des projets majeurs sur lequel je travaille actuellement concerne les préparatifs de la construction d'un nouveau centre de données à Alost. LCL a déjà une succursale à Alost et construit une seconde salle informatique de 1200 m² derrière son site existant. Un centre de données ne peut pas simplement être jeté ensemble. Une étude doit d'abord être réalisée, ce qui peut prendre jusqu'à 18 mois. Je vérifie l'étude et surveille la mise en œuvre et la livraison du projet. Je recherche toujours la meilleure technologie et aime sortir des sentiers battus. Et comme les centres de données consomment énormément d'énergie, j'aime proposer de nouvelles idées pour nous aider à être aussi écologiques que possible.

Par exemple, j'ai examiné les différentes options de refroidissement du nouveau centre de données. Une façon de garder les générateurs de refroidissement froids consiste à pulvériser de l'eau dessus, dans un processus appelé refroidissement adiabatique. Cela utilise cependant de l'eau potable qui s'évapore une fois pulvérisée. Nous avons discuté de l’éthique de cette question au sein de LCL et nous nous sommes demandé s’il était acceptable d’utiliser de l’eau potable pour le refroidissement et de la laisser simplement s’évaporer. Un système de ce type ne consomme pas beaucoup d’énergie, est compact et peut être totalement redondant, mais nous avons décidé que ce n’était pas un choix respectueux de l’environnement et nous avons donc cherché une solution alternative. Au final, nous avons opté pour un système permettant de collecter l’eau de pluie pour refroidir les glacières sèches par temps chaud.

De plus, la plage de température de l'eau de refroidissement dans le centre de données d'Alost ne sera pas aussi basse que dans les systèmes traditionnels. L'eau de refroidissement sera refroidie par l'air extérieur lorsque la température extérieure est inférieure à la température intérieure (c'est le cas presque toute l'année en Belgique), ce qui signifie qu'il ne sera pas nécessaire d'utiliser un équipement de refroidissement. Pour pouvoir utiliser ce free cooling le plus longtemps possible, nous avons sélectionné le plus grand aéroréfrigérant possible, ce qui facilitera l'évacuation de la chaleur. L'utilisation de la climatisation gratuite nous permettra de réaliser d'importantes économies d'énergie.

Le système de refroidissement du nouveau centre de données d'Alost sera redondant (redondance 2N). Cela signifie qu'il y aura deux systèmes de refroidissement de secours. Comme nous voulons maximiser l'espace dans la nouvelle salle informatique, les générateurs de refroidissement ont été installés sur le toit. Pour nous aider dans cette tâche, nous avons fait appel à un ingénieur en stabilité.

Le projet de construction à Alost devrait s'achever fin 2018. »


Matthias Borremans, chef de projet installations chez LCL