L'approvisionnement énergétique belge en question

La question de l'approvisionnement en énergie dans notre pays est un thème qui continue de faire les manchettes encore et encore. Devons-nous vraiment nous inquiéter? Et que peuvent faire les entreprises pour anticiper une éventuelle crise énergétique? Nous avons demandé à Laurens van Reijen, PDG de LCL.

Devons-nous nous préoccuper de l'approvisionnement en énergie en Belgique?
Laurens van Reijen, PDG de LCL: «En raison d'investissements insuffisants dans les centrales électriques et des problèmes rencontrés récemment avec un certain nombre de réacteurs nucléaires à Doel et Tihange, notre pays ne peut plus fournir suffisamment son propre approvisionnement en énergie. Cela augmente les risques de panne de courant. Au cours de l’année écoulée, l’approvisionnement en électricité en Belgique a connu plusieurs moments critiques. Je pense aux températures glaciales de février 2012, alors que la demande d'énergie était très forte. Au cours du week-end de la Pentecôte, le problème était inverse: il y avait alors une surabondance d'énergie et le pouvoir devait être évacué à l'étranger. Cela comporte également un risque de panne de courant. En outre, un dysfonctionnement technique s'est produit chez Elia le 2 octobre 2012, à la suite duquel un quart de l'alimentation électrique belge a été temporairement interrompue. Il y a eu également un manque d'énergie au cours des dernières semaines, en particulier durant la période barbare vers la mi-janvier. Il est parfaitement clair que la Belgique a besoin de toute urgence d’une politique énergétique uniforme et de beaucoup plus d’investissements. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons garantir notre approvisionnement énergétique à l'avenir. "

Quelles sont les conséquences possibles d'une panne de courant prolongée?
Laurens van Reijen: «Une panne d'électricité prolongée peut entraîner d'énormes dégâts économiques: perte de données, chômage technique, dommages commerciaux, perte d'image, etc. C'est pourquoi il est important que les salles de serveurs et les centres de données soient équipés de générateurs diesel afin de pouvoir absorber les pannes d'électricité. Sans générateurs diesel, les conséquences peuvent être désastreuses. "

De quelle manière LCL prévoit-il une éventuelle panne d'électricité?
Laurens van Reijen: «LCL dispose de systèmes UPS (Uninterruptible Power Supply) dans ses trois centres de données. Ceux-ci fournissent une alimentation électrique de secours basée sur des batteries en cas de panne d'électricité. Supposons que la coupure de courant dure plus longtemps, le système bascule automatiquement vers nos générateurs diesel. Toutes ces installations font l'objet de travaux d'entretien importants avant l'hiver et le groupe électrogène diesel est alimenté en carburant d'hiver. De plus, tous nos systèmes d'alimentation d'urgence sont minutieusement testés tous les mois. "

Quels conseils pouvez-vous donner en tant qu’entreprise pour vous préparer à une éventuelle interruption de l’approvisionnement en énergie?
Laurens van Reijen: «En raison de la dépendance croissante à l'égard de l'informatique, il est de plus en plus important de planifier la reprise d'activité après sinistre afin d'assurer la continuité des activités. De nombreuses entreprises prennent toutes leurs précautions et disposent d’alimentations de secours, telles qu’un système UPS ou des générateurs. C'est positif, mais le problème majeur réside dans la maintenance et les tests de ces installations. Ceci est souvent négligé, ce qui conduit à des surprises désagréables en cas de panne de courant. Le gros avantage d'un centre de données tel que LCL est que les gens y travaillent en permanence, de sorte que vous en tant que société n'avez plus à prendre en compte ce problème. Pour de nombreuses entreprises, LCL fonctionne déjà comme un deuxième centre de données, qui fonctionne de manière redondante avec son propre centre de données. Bien entendu, les clients peuvent également nous contacter pour une solution complète. LCL a le grand avantage de disposer de plusieurs centres de données connectés les uns aux autres par un câble en fibre optique. "