Le Parlement flamand confie la sauvegarde de ses données à LCL

Le Parlement flamand réalise un back-up supplémentaire des données parlementaires dans le centre de données de LCL à Diegem. En hébergeant ses données chez LCL, le Parlement flamand dispose de la plus courte connexion avec un centre de données Tier 3, avec accès au réseau Glas, le réseau de fibre optique de l’Autorité flamande.

Les données du Parlement flamand sont désormais stockées sur trois sites pour des raisons de sécurité. « Nous avions besoin d’une salle de serveurs physiquement distincte, sécurisée et offrant une redondance et une protection contre les coupures de courant, afin de toujours disposer d’une copie de réserve en cas de calamité sur un site », déclare Kurt De Vriendt, Directeur de la Direction Services facilitaires, Infrastructure et Informatique du Parlement flamand. « Le troisième centre de données devait être assez éloigné de nos centres existants. Nous ne pouvons exclure une calamité à Bruxelles qui immobiliserait nos deux centres de données ou couperait la liaison entre eux… Nous devons pouvoir entièrement nous reposer sur cette sauvegarde, et c’est chose faite avec LCL. »

« Comme nos données sont copiées en permanence vers le back-up, il fallait une excellente connectivité des données, avec une bande passante suffisamment puissante », poursuit Kurt De Vriendt. « Le centre de données de LCL à Diegem est raccordé au réseau de fibre optique flamand, qui y entre par deux voies distinctes. Cette solution nous semblait la plus avantageuse. »
 
Le marché public est passé par le contrat cadre VITO de Securitas, déjà utilisé par de nombreuses autres institutions flamandes. Par ce biais, le traitement administratif est plus rapide, parce qu’il ne faut plus se charger d’adjudications ou d’appels d’offre. « Nous pouvons nous procurer un éventail de services informatiques via le contrat cadre VITO », souligne Kurt De Vriendt. « Lorsque nous avons vu ce qu’offrait le contrat de LCL, nous n’avons pas hésité. »

LCL perçoit des perspectives d’avenir avec l’arrivée du Parlement flamand. « Chez LCL, le Parlement flamand peut collaborer avec d’autres organismes publics, comme la VRT et les autorités fédérales. Comme elles sont elles aussi présentes dans notre centre de données, il est possible d’établir un lien d’un environnement à l’autre via des connexions courtes. Cela offre davantage de possibilités au Parlement flamand », déclare Michiel Hoffmann, Business Developer pour le secteur public chez LCL.